Créer un site internet

La valeur n’attend point le nombre des années.

Rezand

La transmission du savoir est un devoir pour celui qui a des connaissances et ce dans tous domaines.

Transmettre c’est avant tout intéresser, développer la curiosité, partager. Les gens formés pour instruire ont un cursus, une méthodologie, mais le commun des mortels doit faire selon son propre ressentie, son expérience dans tel ou tel domaine, sa patience, son écoute.

Ma méthode pour les plus jeunes passe en premier par la pratique, le fait de tenir dans ses mains un appareil photo de « grand » montre déjà la confiance que vous leur accordez. Juste quelques petites explications sur le fonctionnement de base, l’utilisation du bouton déclencheur à deux positions ( à mi-course pour la mise au point et enfoncé entièrement pour la prise de vue), la bague de zoom et le viseur. Préalablement je règle l’APN sur mode programme et la sensibilité en automatique (100-400 iso), il ne reste plus qu’à laisser faire l’artiste en herbe.

Hier première sortie photo de Rezand (pseudo), tout juste neuf bougies soufflées mais une curiosité déjà bien développée. Le temps chaud et ensoleillé pour ce début mars nous offre un avantage certain dans la recherche du spot à photographier. Pour cette première sortie je ne veux pas l’emmener sur un lieu connu pour ces prises de vue, mais lui montrer que l’on peut faire des images partout. Dans cette optique une petite balade à pied le long des étangs languedociens fera très bien l’affaire. On y voit régulièrement des flamants rose, des goélands, toutes sortes de fleurs, les étangs par eux même, de beaux chevaux camarguais et de magnifiques chemins pédestres. C’est aussi l’occasion de passer un moment ensemble, dans un cadre reposant, les discussions ne tourneront pas exclusivement sur la photo, c’est aussi un peu ce que je recherche, de la complicité.

Je ressens dès le premier cliché l’intéressement et la recherche de la prise de vue, je vois son regard changer sur ce qu’il voit, il ne subit plus l’environnement mais cherche à l’apprivoiser. Il s’arrête sur des choses auquelles je ne porte pas d’attention, il découvre que sa vision des choses lui appartient.

De mon côté je ne prends pas beaucoup d’images, aujourd’hui mon plaisir est ailleurs.

Le petit tour de découverte photographique se transforme vite en une belle et longue balade. Les cinq kilomètres de notre boucle passent relativement vite bien que la fatigue commence à peser dans ces jambes.

Toutes les images suivantes sont prises par lui, elles sont brut de capteur. L’appareil est un reflex Pentax K200 réglé en mode P (iso 100-400).

 
Etang rezand 2Etang rezand 3
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le cheval le cadrage est serré mais n’enlève en rien l’intérêt de la photo, il a attendu pour avoir le cheval dans une bonne position.

Pour le chien un léger effet de filé obtenu en suivant le sujet donne une certaine dynamique à l’image.

 

 

Etang rezand 4
 

 

Pour cette photo il a agit à l’imitation, rien à dire l’image parle d’elle même. Le cadrage est bien fait bien que de mon côté j’ai choisi de cadrer en mode portrait afin de donner plus d’importance au chemin.

Etang rezand 5

 

Et pour finir mon portait de dos en mode chasseur d’image. Une image comme je les affectionne, respectant l’anonymat, avec un beau contraste, une photo qui raconte une histoire.

 

 

 

Cette belle sortie en appelant d’autres je vous raconterai ici tous ces beaux moments futur.